Fandom

Capoeira Wiki

Mestre Bimba

267pages sur
ce wiki
Ajouter une page
Discussion0 Partager
Mestre bimba 1.jpg

Mestre Bimba (né Manuel dos Reis Machado, le 23 novembre 1900 à Salvador, disparu le 15 février 1974).

Fils de Cândido Machado et Maria Martinha do Bonfm, il est né au "bairro do Engenho velho" (quartier du vieil ingénieur) à Salvador. Son surnom vient d'un pari entre sa mère et la sage-femme lors de sa naissance, sa mère pariant en faveur d'une fille et la sage-femme en faveur d'un garçon. Après l'accouchement, la sage-femme aurait crié : "C'est un garçon, regardez son Bimba (pénis)".

Son père était déjà cité comme pratiquant de Batuque durant les fêtes du Largo. On dit qu'il fut initié à la capoeira à l'âge de 12 ans, par un africain : Bentinho, capitaine de la Compagnie de navigation Bahianaise


La naissance du style "Regional"Modifier

A 18 ans, Bimba a l'impression que la capoeira a perdu toute son efficacité en tant qu'Art Martial et instrument de résistance, qu'elle devient une activité folcklorique réduite à une dizaine de mouvements.

Selon Mestre Damião (Esdras Magalhães dos Santos), c'est autour de 1930, que Bimba rencontre un étudiant de médecine du Ceara, Cisnando, grand connaisseur de jiu-jitsu, boxe et lutte gréco-romaine, à qui il enseigne la Capoeira. De cette relation commencent à naître les premiers accords pour la création de la Lutte Regional Bahiana. Bimba commença à retrouver les mouvements issus du passé violent de la capoeira tout en y ajoutant ceux d'un ancien style de combat africain, le Batuque, et des mouvements de son propre cru. C'était le début du développement de la Capoeira Regional.

1928 inscrit un nouveau chapitre dans l'histoire de la capoeira, la manière dont sont perçues les populations noires issues de l'esclavage par le reste de la population brésilienne change. Après une demonstration au palais du gouverneur (Juracy Magalhaes), Mestre Bimba réussit finallement à convaincre les autorité culturelles de la valeur de la Capoeira.

Historiquement pratiquée/jouée dans la rue, la capoeira est toujours très mal perçue par les hautes-classes brésiliennes. Il crée en 1932, le "Centro de Cultura Fisica e Luta Regional "(Centre de Culture Physique et de lutte Régionale) qui prit ensuite le nom de Capoeira Regional. Il incorpore, à la Capoeira traditionnelle, d'autres techniques comme la Batuque, la Boxe et le Jiu-jitsu et développe des séquences de coups et un code éthique stricte dans le but de changer cette réputation de discipline clandestine et malveillante.

Ses étudiants doivent porter des vêtements blancs et propres, montrer une preuve de leur grade dans l'école, bien se tenir et ainsi de suite. En résulte une intégration progressive des médecins, avocats, politiciens, moyenne et haute classe sociale, et même des femmes jusqu'ici exclues de la pratique de la capoeira, qui tous apportent leur soutien à Bimba.

La Capoeira Regional est prêteModifier

Mestre bimba 2.jpg

En 1936, Bimba défie des combattants de plusieurs arts martiaux dans le but de tester sa capoeira. Il s'est battu contre Henrique Bahia, José Custódio dos Santos (Zé I), Américo Ciência et bien d'autres personnes rencontrés dans les ports brésiliens. Bimba gagna tous ses combats.

L'Académie de Mestre Bimba est la première à recevoir l'autorisation officielle pour enseigner la Capoeira en 1937, à la suite d'une démonstration publique devant le président de l'époque Getúlio Vargas, qui révoque la loi Sampaio Ferraz, autorisant ainsi légalement la capoeira. Bimba gagne le diplôme d'éducateur national.

En 1942, Mestre Bimba ouvre une deuxième école au "Terceiro de Jesus" rue des "Laranjeiras" (aujourd'hui rue "Francisco Muniz Barreto"). L'école existe encore de nos jours et est supervisée par un de ses élèves, "Vermelho". Il a aussi importé la Capoeira dans l'armée et dans la police.

Mestre Damião organise en 1949, le premier voyage de Bimba à São Paulo, pour des démonstrations de Capoeira. Puis en 1950, Bimba voyage à Rio de Janeiro et dans d'autres états. En 54 il apparaît dans "Vadiação" un film de Alexandre Robatto et en 68 dans "Dança de guerra" le film de son disciple Jair Moura.

De nombreux personnages importants de la société brésilienne comme le Dr. Joaquim de Araújo Lima (Ex-Governador of Guaporé), Jaime Tavares, Rui Gouveia, Alberto Barreto, Jaime Machado, Delsimar Cavalvanti, César Sá, Decio Seabra, José Sisnando et beaucoup d'autres deviennent ses élèves.

Sur l'origine de la Capooeira, Bimba déclare au journal 'Tribuna de Bahia' en 1969 : "Ce fut dans les senzalas du Reconcavo que naquit la Capoeira". Quant à l'origine africaine et angolaise de la capoeira, il déclare dans le même journal : "Les noirs, oui, étaient d'Angola, mais la Capoeira est de Cachoeira, Santo Amaro et de l'ile de Maré " comme le rapporte A.Liberac

En 1973, peu satisfait des promesses et du manque d'appui des autorités locales de Bahia, il part pour Goiânia avec sa famille sur l'invitation d'un ancien disciple, Oswaldo de Souza.

Le 5 février 1974, Mestre Bimba décède quelques jours après son entrée à l'hôpital des cliniques de l'université de Goias.

En 1979, les restes mortuaires de Bimba sont transferés a Bahia, à l'initiative de ses disciples, et reposent, depuis 1994, dans l'ossuaire de l'Ordem Terceira do Carmo.

En 1996, il reçoit à titre postume le "Prêmio Onoris Causas", remis par l'université fédéral de Bahia pour services rendus à la culture de Bahia.

En décembre 1999, à l'occasion de son centenaire, le Syndicat des Entreprises de transport de passagers de Salvador (Setps) crée un titre de transport à l'éffigie du créateur de la Capoeira Regional.

Au Quartier Rio Vermelho est érigé un monument de pierre représentant un arc solide d'à peu près 3,5 mètres, rapellant les formes du berimbau, et sur sa face plane, un disque en bronze avec le buste de Mestre Bimba. Ce monument est posé sur une base du même matériau, où l'on trouve une plaque bronze rectangulaire avec les inscriptions suivantes :

"Ao Meretíssimo Mestre Bimba, o 1º entre os melhores da capoeira. A Arte Marcial Brasileira. 22 de novembro de 1899 ­ 05 de fevereiro de 1974"
"Au méritant Maître Bimba, premier parmis les meilleurs pratiquants de la capoeira, l'art martial brésilien. 22 novembre 1899 - 5 février 1974"

L'héritage de BimbaModifier

Mestre Bimba a réussi à retrouver les valeurs intrinsèques de la Capoeira, celles véhiculées par la révolte des esclaves des siècles plus tôt. Pour lui, la Capoeira est un combat où la concurrence cède à la coopération, où le joueur le plus fort est toujours responsable du plus faible et l'aide à exceller dans son art.

Il s'est battu durement toute sa vie pour ce qu'il croyait le meilleur pour la Capoeira et à réussi. Après sa mort, son fils, Mestre Nenel (Manoel Nascimento Machado), âgé de 14 ans, repris la direction de l'académie de son père. Il est toujours responsable du remarquable héritage culturel et historique que son père a laissé derrière lui. Il est le président de l'académie "Filhos de Bimba".

Les valeurs de BimbaModifier

Mestre bimba 3.jpg

Bimba croyait fortement dans la valeur de la capoeira en tant qu'art-martial défensif et s'efforça de développer son enseignement avec méthode et structure.

Il développa une méthode d'enseignement de la capoeira avec des règles, des principes et des traditions que l'on retrouve dans la Capoeira Regional comtemporaine.

A la base de sa méthode d'enseignement, on retrouve les principes suivants :

  • “ Gingar sempre ” (Se mouvoir constamment lorsque lon "joue"); La “Ginga” étant le mouvement de base de la Capoeira;
  • “ Esquivar sempre ” (Esquive toutes les attaques de ton adversaire);
  • Tous les mouvements ont une finalité (les attaques comme les défenses);
  • Rester stable sur la sol (les mouvements acrobatiques rendent vulnérable);
  • Jouer en respectant le rythme du Berimbau:
  • Respecter un joueur qui ne peut plus se défendre;
  • Respecter l'intégrité morale et physique de l'advesaire (dans un jeu, le plus fort respecte et fait attention au plus faible).

Pour supporter sa méthode, il créa quelques traditions et rituels :

  • Une chaise est utilisée pour entrainer les débutants;
  • Le “ Charanga ”, l'orchestre de capoeira, est composé par un Berimbau et deux Pandeiros;
  • Le chant ( Quadras e Corridos ), inventé par Bimba pour accompagner le jeu;
  • Le “ Batizado ” (baptême) (premier jeu du débutant devant ses maîtres).

Ce qui rend la Capoeira Regional si particulière et exceptionelle, c'est sa méthode :

  • Examen d'admission (Test de l'étudiant avec des mouvements de capoeira pour vérifier ses aptitudes physiques);
  • La " Sequência " (séquence) fait des 17 mouvements d'attaque et de défense.
  • S'entraîner avec différents rythmes;
  • Mouvements spéciaux (frappés, désiquilibrants, projections);
  • Pratique de la “ Cintura Desprezada ” (seconde séquence pour les élèves avancés);
  • “ Formatura ” (Graduation de professeur);

L'ecrivain W.Rego en 68 répertorie les Toques de Berimbau propres a Bimba :

  • Sao Bento Grande
  • Benguela
  • Santa Maria
  • Cavalaria
  • Amazonas
  • Iuna
  • Idalina

SourcesModifier

Les siteModifier

Les livresModifier

LiensModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau Fandom

Wiki au hasard